Fil d'actualité

LA VIOLENCE AU NOM DE L'ECOLOGIE ?

- 24 - 12 - 2020 - 

Hypothèse 2 PNG.png

La protection de la nature est devenue, au 21ème siècle, un enjeu clé et un devoir pour tous les habitants de notre planète. Catastrophes climatiques et extinctions de masses ont de quoi alerter l'humanité sur l'ampleur de la situation. Devant l'urgence et cette sensation d'incompréhension vis-à-vis des Etats, la plupart des citoyens s'activent dans une sensibilisation écologique incluant un changement radical de nos habitudes.
Mais l’impression d’inaction vis-à-vis de certains responsables politiques et chefs d’entreprises provoquent en parallèle le développement de mouvements plus extrêmes, qui luttent avec d'autres armes. Par exemple, le groupe "La Ronce" est responsable de multiples dégradations matérielles dans l'optique d'empêcher la prospérité de certaines industries jugées nocives pour la planète (leurs actions passent par la crevaison de SUV ou le fait débouchonner les paquets de sucre raffiné pour éviter leurs ventes).
On peut alors se poser la question d'une limite morale : le vandalisme est-il correct s'il opère dans une optique écologique ? Plus promptement, est-ce que la fin justifie les moyens ?

Illustration et texte réalisés par Louis Rondags.

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now