Fil d'actualité

APRÈS LA PLUIE, PARTENT LES MÉDIAS.

- 27 - 08 - 2020 - 

Au mois de mai dernier, le cyclone Amphan dévastait une partie de l’Inde et du Bangladesh. Rafales de vent, pluies diluviennes et montée des eaux, ont frappé cette région d’Asie du Sud, engendrant des dégâts matériels considérables.

Lors de la fin du moi de mai, nous pouvions trouver plusieurs articles relatant ces faits catastrophiques... mais aussi vite que le ciel bleu revint sur ces territoires meurtris, l’œil médiatique jeta son regard sur d’autres sujets. Comme si les conséquences de ce type de désastre duraient simplement lors de son passage. Pourtant, c’est bien dans les temps qui suivent ces tristes nouvelles que tout se joue.

Ce sont des élevages détruits, des maisons inhabitables pour des dizaines de milliers de personnes, et de l’eau salée sur une partie de l’arrière pays, mettant en péril les moyens de subsistance pour les deux prochaines années selon l’ONU, qui restent à réparer, dans un des pays les plus pauvres du monde (en ce qui concerne le Bangladesh).

Face à ce vide d’informations dans le temps long, concernant la remise à pieds des pays touchés par ce type de drame, il semble que les médias se doivent de mettre en valeur les besoins de ces pays en reconstruction, que sont des choses aussi simples que des habits ou de la nourriture, qui débordent de nos placards à tel point qu’on les jette, alors qu’ils peuvent et doivent servir. Mais à quoi ressemble une information "utile" ?

Illustration réalisée par Ivan Stanley, texte écrit par Hugo Buton. 

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now