Lettre à BFM TV, C NEWS, LCI.

Chères chaines télévisées d’informations en continu,


Hier, samedi 23 mars, une nouvelle fois, les Gilets jaunes se réunirent à Paris, pour la dix-neuvième fois. Contrairement à la semaine dernière, ils ne firent aucun dégâts. Dans l’après-midi, vers 16h, quelques jets de gaz lacrymogènes, notamment à Montpellier, auraient pu faire croire à une journée une nouvelle fois violente. Mises à part quelques interpellations comme à Nice , désormais inévitables, ainsi que des casseurs qui cherchent plus une raison d’exister à travers leurs gestes qu’exprimer de réelles revendications, il est possible de qualifier l’ambiance des différents rassemblements de calme, paisible, pacifique. C’est d’ailleurs comme cela que vous les qualifiez samedi.


Je vous remercie de diffuser ces informations. Celles-ci permettent de redonner un peu de crédibilité à un mouvement critiqué depuis la violence du samedi précédent. Elles mettent en avant des revendications qui sont légitimes (qu’on soit d’accord ou non) ; et il me semble essentiel de parler d’un mal-être collectivement exprimé depuis début octobre. Dans ce domaine, vous faites parfaitement votre travail en passant beaucoup de temps sur ce sujet ...

... mais peut-être trop. Je me permets de vous faire cette remarque car ce qui est résumé ci dessus, dans le premier paragraphe de la lettre, a été répété pendant toute la journée et sur les trois chaînes. C’est à ce moment que je me suis vraiment rendu compte de l’inutilité de votre fonction.

Alors que l’ennui d’une journée grisonnante me dirigea sur le canapé de mon salon, je me suis demandé aux alentours de treize heures comment se déroulait la manifestation du jour. Elle était présentée comme “calme” sur la première chaîne sur laquelle je suis tombé. Ravi, je me suis dit que c’était une occasion pour que vous ne passiez pas la journée à en parler ; mais ma joie s’est estompée au fur et à mesure que les minutes défilaient. Je zappais, zappais et zappais encore, espérant que mon désespoir cesserait en trouvant sur une de vos trois chaines, une vraie information, comme votre fonction est censé l’indiquer.


Votre journée informative s’est donc résumée en quatre phases :


  • Vers 12h : une manifestation est attendue, et un important dispositif de sécurité est mis en place vu les débordements de la semaine dernière.

  • Vers 15h : la manifestation se déroule dans le calme. Les acteurs sont rassemblés près du Sacré-Coeur dans le 18ème arrondissement.

  • Vers 17h : les différents cortèges présents dans toute la France se dispersent, à part quelques vilains délinquants qui continuent à provoquer les policiers.

  • Vers 19h30 : fin des manifestations, suivie du discours du ministre de l’Intérieur.


Je me permets donc de poser une nouvelle fois la question, comme je l’ai fait dans les précédents articles de mon humble page : où est votre information ? A quoi sert-elle ? A qui se destine-t-elle ? Durant toute la journée, les trois plateaux ont reçu : députés ; éditorialistes politiques ; spécialistes ; intellectuels ; journalistes ... qui ont répété la même chose, sous différentes formes. Sur ces mêmes plateaux, des sortes de débats sont lancés, dans lesquels les protagonistes ne s’écoutent pas (comme d’habitude) et très peu d’idées ou de solutions sont mises en avant. Les débats sont tellement décoratifs, qu’ils sont interrompus à tout moment grâce au système de “priorité au direct”, qui interrompt à tout moment les intervenants sur le plateau, pour que l’envoyé spécial dise des futilités comme “On voit que les gens mobilisés commencent à lancer des slogans”... Merci pour l’information. France Info, qui elle aussi se prétend être comme une chaîne d’information en continu ne fait pas l’objet de ma critique, car lorsque j’ai zappé sur leur chaîne, une émission sur “Les manuscrits secrets du Mont Saint-Michel” était diffusée ; ce qui me laisse penser qu’ils n’ont pas passé la journée à parler de la même chose.


Ahuri par la non-pertinence de vos propos, je me suis dit que vos trois chaines disaient exceptionnellement la même chose pour cette nouvelle journée de mobilisation. C’est alors que je suis tombé sur un site internet, Arrêt sur images, qui avait déjà fait une comparaison entre les quatre chaînes (en ajoutant France Info) sur le matin du 5 novembre. Leur méthode était simple : regarder la matinale de toutes ces chaines d’informations de 6h à 9h du matin afin de voir quelle était la différence. Leur conclusion est que les informations sont exactement les mêmes. C’est pourquoi je me permets de reprendre la question principale de leur démonstration : à quoi servez-vous ?


Votre nombre devrait être un atout pour les informations urgentes. Et au lieu de cela, vous passez toute une journée à parler d’un événement qui peut très bien se résumer en quatre points, sur lesquels on peut éventuellement passer une dizaine de minutes. Conscient que cette lettre ne vous atteindra jamais et que les remarques écrites dedans ne seront jamais prises en compte, je me permets simplement de rendre un hommage inutile aux femmes excisées, aux enfants qui travaillent, aux personnes exploitées, ainsi qu’à toutes les souffrances qui attendent d’être traitées et dont on ne parle pas assez.


Sachez que cette première lettre n’est sûrement pas la dernière à votre égard.


En vous remerciant pour cette visite dans Paris, dans laquelle vos caméras nous ont immergés tout au long de la journée.


H.B

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • LinkedIn - Black Circle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now